Jean-Baptiste Dubié : « Toutes les semaines, on apprenait quelque chose de nouveau qui était négatif »