Laurent Marti : « Je n’ai jamais vu un manager travailler autant que Rory Teague »