Clément Carpentier : « C’est peut-être aussi un problème d’organisation et d’application des consignes »