Christophe Urios : « Les équipes qui ne défendent pas ou qui sont uniquement basées sur l’attaque, elles me font chier »