Arnaud Carré : “C’est le rythme et l’intensité que met Clermont, qui fait que Bordeaux craque”

© Radio France

 

Lors de l’émission La Mêlée du Lundi, Arnaud Carré, journaliste pour France Bleu Gironde, est revenu sur la performance de l’UBB contre Clermont, le week-end dernier au Stade Marcel Michelin : « Le match de Clermont, est typique d’un match où vous affrontez une équipe plus forte que vous, qui met plus d’intensité, qui évolue à un niveau que vous n’êtes pas capable de suivre dans la durée. Du coup vous  vous accrochez, vous perdez en lucidité et il arrive ce genre de geste. Connor, on le connaît, c’est tout sauf un joueur méchant. Peut-être que là, il avait le capot un peu ouvert. On sait que quand vous jouez à l’extérieur, il ne faut pas être en infériorité numérique, qu’il ne faut pas prendre plus de 10 pénalités. Ils en prennent 14, ils font 10 minutes à 14, puis il y a le carton donc ils jouent presque toute la mi-temps en infériorité numérique. Si vous le faites à Perpignan, peut-être que vous pouvez vous en sortir, à Clermont, ce n’est même pas la peine d’y penser. C’est quelque chose que Joe Worsley répète de semaines en semaines, mais après, c’est aussi les aléas du match. Ce n’est pas tant une faute de Blair Connor qui entraîne la chose, c’est le rythme et l’intensité que met Clermont, qui fait que Bordeaux craque ».