Raphaël Ibanez : “Je vais entraîner l’équipe de Thames Valley en Nouvelle-Zélande, entre juillet et octobre”

 

Sans poste depuis son départ de l’UBB, notre ancien manager, Raphaël Ibanez, voulait tout de même continuer à entraîner. Comme il l’explique à l’Equipe, il vient de retrouver un poste et il sera l’un des premiers entraîneurs français à entraîner en Nouvelle-Zélande : “Après mon expérience à Bordeaux, je n’ai jamais dit que je ne coacherai plus. Et je suis toujours dans le même état d’esprit […] Je vais entraîner l’équipe de Thames Valley (à Paeroa, sur l’île du Nord) en Nouvelle-Zélande, entre juillet et octobre. Elle participe au Mitre 10 Heartland Championship, le Championnat national des provinces néo-zélandaises, après avoir gagné le titre de sa division la saison dernière. C’est un projet que j’avais en tête depuis longtemps, encore fallait-il le concrétiser. La Fédération néo-zélandaise (NZRU) est fière d’envoyer ses meilleurs managers dans le monde entier (Warren Gatland au pays de Galles, Joe Schmidt en Irlande, Vern Cotter en France ou Écosse) et elle a raison de l’être. C’est complètement légitime quand son équipe nationale est double championne du monde en titre. Mais effectuer le chemin inverse, à savoir un entraîneur étranger au sein d’un staff néo-zélandais, c’est quasiment impossible. La NZRU contrôle et centralise tout : clubs, joueurs, entraîneurs. Ça ne me choque pas du tout, mais ça rendait la concrétisation du projet plus délicate. Mais il paraît que je suis persévérant (sourire)…“.