Laurent Marti : “Non l’UBB n’est pas en difficulté ou en crise financière simplement, comme je l’ai toujours fait, j’assumerais”

 

Interrogé au micro de France 3 Aquitaine, le président de l’UBB, Laurent Marti, est revenu sur la question des finances de l’UBB et a tenu à apporter quelques précisions sur les propos qu’il avait tenu précédemment : “Ca a été un peu déformé. Je sais bien que l’on aime les titres tapageurs, mais quelques uns m’ont fait bondir et sourire. Il y a deux choses complètement distinctes. Il y a un déficit très important cette année, mais je l’avais prévu depuis l’année dernière, il est sous contrôle, il est assumé, comme je l’ai toujours fait. Donc non l’UBB n’est pas en difficulté ou en crise financière simplement, comme je l’ai toujours fait, j’assumerais. Quand vous êtes en difficultés financières, c’est que vous ne pouvez pas payer. Nous payons tous les fournisseurs et les joueurs, le problème n’est pas là. Ce que j’ai voulu expliquer en deux temps, c’est qu’aujourd’hui ce club est structuré mais son actionnariat repose encore uniquement sur mes épaules, ça me semble dangereux à terme. Pour assurer la pérennité du club, je crois que, comme l’ont fait La Rochelle, Pau, Bayonne, Agen, tous les clubs des environs, il faut un actionnariat beaucoup plus réparti. Les présidents ne sont pas forcément majoritaires dans ces clubs là. C’est ça que j’ai voulu exprimer. On a tout structuré avec des bases solides à tous les niveaux, mais il faudrait que l’on renforce notre actionnariat et j’ouvre la porte. J’ai commencé à en parler autour de moi, mais j’ai senti que les gens nous aidaient beaucoup en tant que partenaires, mais qu’il y avait un petit fossé de là à devenir actionnaire. Si personne ne vient, je continuerais seul, mais mon devoir est aussi d’assurer la pérennité du club et donc aussi de prévoir“.