Maxime Lucu : « Je pense que c’est ce qui me manque le plus depuis que je suis à Bordeaux »