Christophe Urios : « Ils nous ont posé pas mal de problèmes dans l’engagement physique »