Julien Laïrle : « Je crois que les garçons ont bien répondu présents dans ce contexte-là, qui n’était pas facile à aborder pour nous »