Clément Maynadier : « C’est un travail très compliqué. Il y a de multiples facteurs à prendre en compte dans une touche »