UBB

Susceptible, Ian Madigan ?

2694

Il fallait un peu d’animation, tant l’actualité de l’Union Bordeaux-Bègles est au point mort… Une brève est alors sortie ce jeudi midi sur notre site. Une brève relayant des propos de France Bleu Gironde et plus précisément de Jean-Yves Saint-Céran, journaliste AFP et Reuters. Ce dernier a parlé d’Adam Ashley-Cooper dans l’émission de radio « La mêlée du lundi », et nous avons eu l’audace de titrer notre brève « Ashley-Cooper ? Il n’apporte pas la même chose que peut amener un Conrad Smith à Pau ».

 

Rassurez-vous, cette phrase n’est pas choquante. Ni le texte qui en découle…

 « On attendait Adam Ashley-Cooper le finisseur. Au début, il était utilisé en centre et non pas en ailier. Bizarrement quand on l’a replacé en ailier, il s’est mis à marquer parce qu’il s’est retrouvé dans des positions beaucoup plus faciles au niveau du jeu. Ce n’était pas étonnant ce départ annoncé par Marti. La fâcherie vient  déjà de sa ‘nouvelle’ sélection pour l’Australie pour le Rugby Championship. Ce n’est franchement pas très réglo et de plus on s’attendait peut-être à un papa régulateur des lignes arrières et ce n’a jamais été le cas. On peut retenir de lui cette capacité à rendre propre les ballons mais pas à les bonifier. Ce n’est pas un Nadolo. Dans l’optique fin de Coupe du Monde, on l’avait vu avec énormément de pêche, cette capacité à passer n’importe qui. Là ce n’était pas du tout le cas. Il a apporté à l’UBB. On lui doit tout le respect dû à sa carrière, mais il n’apporte pas la même chose que peut amener un Conrad Smith à Pau par exemple. Là c’est un réel impact player ».

 

Soyons clairs. Rugby-Scapulaire n’a, JAMAIS, porté d’avis sur un joueur en particulier, et encore moins négatif. Nous ne faisons « que » relayer l’information de la presse, les rumeurs, et tout ce qui touche l’actualité de l’Union Bordeaux-Bègles. Ce fut encore le cas ici pour Jean-Yves Saint-Céran. Pourtant, nous pourrions donner notre avis sur telle ou telle chose concernant notre club, tel ou tel joueur, car après bientôt trois ans d’existence, nous sommes en mesure de pouvoir le donner. Or, cela n’a jamais été le cas, notre ligne directrice choisie étant uniquement de fournir de l’information aux supporters de l’UBB, que nous sommes aussi.

 

Alors, venons-en aux faits. Des suites de cette brève, Adam Ashley-Cooper a « liké » sur les réseaux sociaux (et plusieurs autres joueurs depuis). Nous pensions que l’international australien prenait cela avec beaucoup de recul, comme il l’avait déjà fait par le passé, ou avec humour… Mais nous comprimes quelques instants plus tard que pas du tout… Ian Madigan, joueur pour le moins discret depuis son arrivée à l’UBB, a voulu prendre la défense de son coéquipier (esprit d’équipe) en répondant directement à Rugby-Scapulaire.

 

16650446_10211369198522774_1878524717_n

 

« N’utilisez pas le #ILOVEUBB si vous n’allez pas respecter nos joueurs ». L’ouvreur irlandais n’a vraisemblablement pas compris que les propos ne provenaient pas de nous et, mieux encore, nous taxe presque de « faux supporters ». Nous lui répondons sereinement et lui faisons remarquer que ces propos ne sont pas de nous et, devinez la suite…

 

16684779_10211365958241769_1633385395_n

 

Bloqués, nous sommes. Pour des propos qui ne sont pas de nous. Que nous avons relayé. Alors, nous pouvons penser qu’il s’agit d’un manque de compréhension de sa part, voire de leur part. Nous osons l’espérer. Car si tel n’était pas le cas, cela voudrait dire que nous devrions relayer uniquement la bonne parole, la bonne pensée, et jamais rien de négatif ? La liberté d’expression ne leur serait alors pas très familière… Et, il faut rappeler que pour le dogme de « la pensée unique », des millions de gens sont morts…

 

Si cela s’arrêtait à nous, encore, franchement, nous aurions passé… Seulement, ce n’est pas le premier fait d’arme de Ian Madigan qui a déjà exercé ce « privilège » de bloquer ceux qui le dérangent, sans même parfois s’en expliquer. Ce fut le cas, il y a quelques semaines, avec Yoan Leshauriès, journaliste pour le journal Sud Ouest, qui s’est vu bloqué pour avoir réalisé un article titré « Deux stars en retrait ». Un article concernant justement Adam Ashley-Cooper et Ian Madigan. Nous espérons vivement qu’il n’a pas bloqué Raphaël Ibanez lorsque celui-ci a expliqué à la presse que son joueur devait « donner plus », que s’il était sorti rapidement dans un match « c’est qu’il y avait des raisons », qu’il était « en-dedans », qu’il était temps qu’il s’affirme parce qu’il « n’était plus un nouveau joueur », etc.

 

Quant aux leçons de supporterisme, nous sommes très (très) peu de personnes à gérer un site comme Rugby-Scapulaire, perpétuellement alimenté en informations sur l’Union Bordeaux-Bègles. Un temps que nous prenons sur notre vie personnelle, en plus de notre vie professionnelle. Eh oui, en plus de certains déplacements à l’extérieur de nos rédacteurs, de leur présence aussi à chaque match à domicile, nous supportons l’Union Bordeaux-Bègles par l‘intermédiaire d’un site internet et la rédaction de brèves, d’articles, de reportages photos. Tout ceci bénévolement. Alors, les leçons du style ne pas mettre « ILOVEUBB » quand une critique d’une tierce personne est relayée par nos soins, à d’autres Messieurs… D’ailleurs, nous n’aurions même pas besoin de le préciser puisque « I LOVE UBB » veut bien dire aimer son club, et pas forcément les joueurs qui le composent (ce que n’était pas du tout le cas avant ce jour, Ian, ni pour Adam, ni pour d’autres…). Sur RS, il y a des déclarations qui plaisent à certains, puis à d’autres, ou à tous, ou bien encore à personne. Mais elles ne sont jamais de nous. Alors, surtout, ne vous trompez pas de cible.

 

On ajoute enfin, pour le côté ‘technique’ que le « ILOVEUBB » est un hashtag, tout comme « TOP 14 » qui est généré automatiquement sur chaque brève depuis 3 ans. Et que ces mêmes brèves sont automatiquement repostées sur Twitter, nous ne le faisons pas manuellement. Parce que oui, en plus de gérer un site internet, d’y rédiger des articles, on a un boulot, et accessoirement une vie privée, et qu’on n’a pas que ça à faire, non plus.

 

LES JOUEURS PASSENT, LES SUPPORTERS RESTENT

 

 

 

 

 

 


Auteur / 

Romain D.

Related Posts

Brèves

Toutes les brèves

Sondages

Quel est le meilleur bordelais contre Brive ?

View Results

Loading ... Loading ...

Derniers Tweets