[Interview] Fa’asiu Fuatai : “De l’appréhension mais aussi de l’excitation”

Fa’asiu Fuatai est l’une des recrues de l’Union Bordeaux-Bègles pour la saison 2017-2018. Âgé de 23 ans, celui qui a connu plusieurs sélections avec diverses catégories de All Blacks vient aider le club pour une année grâce à sa polyvalence et son vécu. Avec 3 sélections au compteur avec les Baby Blacks, intégré au quad des All Blacks Seven il y a peu (11 sélections), ce jeune joueur vient pour rapidement s’acclimater et se prouver qu’il a le niveau dans un grand championnat européen. Et pour cause, avec une seule saison au niveau contractuel, la direction attend elle aussi de voir si elle ne s’est pas trompée sur ce joueur qu’on annonce très polyvalent. Malgré la distance et le décalage horaire, Fa’asiu nous a répondu avec plaisir, afin de se faire connaitre de ses futurs supporters, ceux de l’UBB. Interview.

 

A quand remonte ton premier contact avec l’UBB, et qui l’a initié ?

Mon premier contact avec l’Union Bordeaux-Bègles remonte à juste après le dernier tournoi IRB Paris Sevens. J’avais joué pour l’équipe de Nouvelle-Zélande à 7, et j’ai eu la chance d’être contacté par le club pour voir si j’étais intéressé d’y jouer la saison prochaine. Au tout début, c’est Laurent Marti, uniquement, qui a échangé avec moi.

 

Que connaissais-tu de l’Union Bordeaux-Bègles avant d’y signer ?

Honnêtement, je connaissais très peu l’UBB avant de signer. Cependant, mon très bon ami Simon Hickey, qui joue actuellement au club, a pu me renseigner. J’étais en contact constant avec lui justement sur le sujet, et sur tout ce qui concerne Bordeaux. J’ai été très surpris par cet intérêt de l’UBB. Je n’avais pas pensé jouer un jour à l’étranger… Mais c’est, je trouve, une bonne occasion qu’il ne fallait pas laisser passer.

 

 

Tu as joué la Mitre 10 Cup avec Otago depuis 4 ans. Qu’est-ce qui t’a décidé à tenter ta chance à l’étranger ?

J’ai vraiment apprécié mon passage à Otago, et je leur en suis encore très reconnaissant de m’avoir offert la possibilité de jouer pour la première fois en sélection nationale. Cependant, lorsque j’ai été approché par l’UBB, j’étais persuadé que c’était ce que je voulais faire. Le Top 14 est une compétition prestigieuse et l’UBB est une équipe qui se développe et est amenée à progresser. C’est pourquoi je suis extrêmement excité à l’idée de participer à cette grande compétition, avec ma nouvelle équipe.

 

Tu n’as que 23 ans. Est-ce qu’il y a un peu d’appréhension de venir seul ici ?

Bien sûr qu’il y a de l’appréhension, mais il y a de l’autre côté de l’excitation. Je pense que je suis dans une situation que beaucoup de joueurs de 23 ans n’ont pas et envieraient. J’ai l’opportunité de jouer l’une des meilleures compétitions au niveau mondial, tout en me permettant de découvrir une très belle partie de la France… Mes amis et la plupart de ma famille vont me manquer, mais je sais qu’ils me soutiennent dans ma décision.

 

D’Otago, tu connais déjà Jayden Spence. Est-ce tu as parlé avec lui avant de prendre ta décision ?

Non, je n’ai pas beaucoup parlé à Jayden avant de signer, mais je savais qu’il se sentait bien à Bordeaux. Je suis surtout très ami avec Simon Hickey et il ne m’a dit que des choses intéressantes à propos de l’UBB. En entendant ce qu’il me disait, je me suis senti en confiance et je savais que je prenais la bonne décision.

 

 

Connais-tu déjà d’autres joueurs de l’équipe ?

Jayden Spence et Simon Hickey seulement. J’ai notamment joué un certain nombre d’années avec Jayden à Otago. Avec Simon, nous nous connaissons depuis que nos sommes tout jeunes. Nous sommes allés dans diverses écoles ensemble, je le connais depuis de nombreuses années. Cela rend d’ailleurs mon transfert beaucoup plus facile pour moi.

 

Quand vas-tu arriver à l’UBB ? 

On m’a accordé une libération anticipée de mon contrat actuel avec Otago. C’est quelque chose dont je suis très reconnaissant. Je sais qu’ils ont été déçus de me voir partir, mais ils ont été très réceptifs à ma décision. J’espère arriver à l’UBB début juillet afin de participer à la préparation de pré-saison, pour commencer la compétition début août.

 

Que connais-tu du championnat de France ?

Je sais que le Top 14 est un championnat extrêmement prestigieux, rempli de joueurs talentueux. Je ne suis pas réellement sûr de savoir à quel point le rugby français est différent de celui pratiqué en Nouvelle-Zélande. Mais ce que je sais, c’est qu’il s’agit d’une ligue extrêmement compétitive.

 

 

En 2013, tu as disputé la Coupe du Monde U20 en France avec les Baby Blacks. Quels souvenirs as-tu de cette compétition?

C’était la première fois que que je jouais pour une sélection néo-zélandaise, et c’est une expérience que je n’oublierai jamais. Je n’oublierai jamais ce que l’on ressent de porter ce maillot Black, et de jouer contre certains des meilleurs joueurs d’autres pays. Nous étions également basés à Vannes, qui est vraiment une merveilleuse partie de la France. Les gens que l’on a croisés étaient extrêmement gentils et hospitaliers, et la nourriture est l’une des meilleures que je n’ai jamais goûtée.

 

D’ailleurs, en mai dernier, tu as disputé tes premiers World Rugby Sevens avec les All Blacks Sevens à Paris et à Londres . Tu as même joué 11 rencontres. Que t’a apporté cette expérience ? 

Le World Rugby Sevens m’a aidé au niveau de mon jeu en général, et aussi en ce qui concerne le jeu à XV. Cela a développé ma capacité de finition, mais également ma confiance à la fois en attaque et en défense dans les grands espaces. Ma condition physique s’est aussi améliorée grâce à ce passage dans l’environnement du rugby à 7.

 

L’UBB t’a présenté comme un joueur polyvalent mais à Otogo, tu jouais presque uniquement ailier. Qu’en est-il ?

J’ai de l’expérience dans la plupart des postes des lignes arrières, sauf pour les postes de demis de mêlée et d’ouverture. La plupart du temps, à Otago, je jouais en tant qu’ailier, c’est vrai. Mais j’apprécie toujours jouer en tant qu’arrière, et au centre.

 

 

Si tu devais te décrire, quels sont tes points forts et les points que tu pourrais améliorer ?

La défense est un aspect de mon jeu que je considère comme une force, mais j’ai également de bonnes capacités de course. J’ai aussi une bonne vitesse, et je suis confiant dans ma capacité de finition. En ce qui concerne ce que je dois encore améliorer, je pense à mon jeu au pied parce que je sais que c’est une partie essentielle du jeu d’aujourd’hui.

 

Tu n’as signé que pour une saison. Était-ce ton choix ou celui de l’UBB ?

Je pense que c’était plus une décision prise par l’UBB. Cependant, j’en suis déjà très reconnaissant. Je vois ça comme une très bonne occasion de jouer une compétition de haut niveau, en étant entouré de joueurs de classe mondiale. Je n’ai aucune certitude quant à mon futur de joueur, mais ce qui est sûr c’est que je donnerai le meilleur de moi-même et que je ferai les efforts nécessaires pour l’UBB, tant que je serai présent.

 

Tu as joué pour les Baby Blacks et les All Blacks Sevens… Jouer pour les All Blacks est un objectif pour toi dans le futur ?

Jouer pour les All Blacks serait l’objectif ultime à l’avenir. Mais, en attendant, jouer au rugby professionnel pour l’UBB dans une compétition de haut niveau, est un pas dans la bonne direction, et qui me permettra sans aucun doute de m’améliorer. J’espère aider l’UBB de toutes les manières possibles.

 

Un très grand merci à Fa’asiu Fuatai pour sa disponibilité et sa sympathie. Nous lui souhaitons un bon voyage vers la France, et une bonne préparation d’avant-saison. A bientôt !

 

 

Pour terminer et encore mieux le connaitre, voici un portait chinois

 

Si tu étais…
un animal ? Un éléphant
une série de télévision ? Game of Thrones
un plat ? Le saumon
un pays ? La Nouvelle-Zélande
une couleur ? Le bleu
un livre ? ‘Le français pour les nuls’ – j’en aurai besoin !
un chanteur ? The Weeknd
un héros ? Superman
un bonbon ? Sour Lollies
un jeu vidéo ? Crash Bandicoot Team Racing
un dessin animé ? Family Guy
un sport ? Le rugby
un fruit ? La mangue
un légume ? le brocoli
un film ? Le Roi Lion
une star ? Denzel Washington
une arme ? Un arc et des flèches
une devise ? Travaillez dur ou rentrez chez vous !
un aliment ? Le calcium
un autre joueur de rugby ? Jonah Lomu
un autre joueur de l’UBB ? Simon Hickey