Marie-Alice Yahé : “En mettant une troisième ligne plus dense, il fallait équilibrer en mettant Woki en seconde ligne”

 

Présente sur le plateau du Late Rugby Club, sur les antennes de Canal +, l’ancienne demi de mêlée international, Marie-Alice Yahé, s’est confié sur le choix de Cameron Woki pour épauler Paul Willemse en deuxième ligne pour affronter les All Blacks : “Pour avoir cet équilibre, ce jeu aérien, il le fallait aussi. En mettant une troisième ligne plus dense, il fallait équilibrer en mettant Woki en seconde ligne. On a aussi entendu beaucoup qu’ils cherchaient un cinq de devant plus mobile, un peu plus rapide, pour pouvoir tenir le choc. On a même entendu Giroud, le préparateur physique, dire qu’il voulait un cinq de devant plus mobile, qui soit capable de jouer des ballons, de réitérer des efforts, jusqu’à maintenant on avait des secondes lignes plutôt très solides, mais plus dans la difficulté pour enchaîner des tâches, pour jouer rapidement. Woki, c’est la possibilité de faire un peu les deux, d’avoir polyvalence. Peut-être qu’il ne sera pas aussi performant, qu’il ne touchera pas autant de ballons qu’en troisième ligne, mais il sera peut-être quand même supérieur dans ces efforts là que ce que l’on avait jusqu’à présent“.