Christophe Urios : « Il ne faut pas inventer des choses ou dire des conneries »

 

Invité des studios de RMC, pour participer à l’émission Les Grandes Gueules du Sport, notre manager, Christophe Urios, s’est confié sur les propos tenus par Clément Maynadier, en début de semaine : « C’est un débat, qui me touche particulièrement parce que c’est mon club mais on va l’élargir un peu sur un plan général. Je ne crois pas que c’est ce que Clément a voulu dire, même s’il a dit qu’à Brive les journalistes aiment Brive. Je ne suis pas non plus d’accord avec vous dans le sens où je ne suis pas sûr que les journalistes soient du coin. Parfois ils sont du coin, parfois ils sont mutés donc ils découvrent l’activité. Parfois, ils sont au rugby et ils passent au foot. Parfois, ils sont à Bordeaux, puis vont à Toulouse. Il y a un attachement au club qui est plus ou moins vrai. Le second point, c’est que quand on parle de Clément Maynadier, on parle d’un garçon qui a beaucoup d’expérience, qui est international, qui est ingénieur. Ce n’est pas un mec hors sol, parce que ça peut aussi arriver. Il est plutôt bien dans ses baskets et à l’aise avec ça. Quand il dit : ‘arrêtez de dire des conneries’, il ne veut pas qu’on mente, et il le dit d’ailleurs. On n’a pas besoin qu’on nous dise quand c’est nul que c’est bien ou quand c’est bien que c’est super bien. Mais il ne faut pas inventer des choses ou dire des conneries. Surtout, et c’est là où je veux en venir, il le souligne un peu quand il dit que Laurent (Marti) et moi-même, on ouvre les portes« .