Poirot : “En se réveillant, ça va très vite”

Jefferson Poirot

 

Il y a 3 ans, l’UBB avait déjà expérimenté contre Clermont, cet horaire de match à 12h30. Présent cette année là, Jefferson Poirot revient pour Sud-Ouest sur cette occasion : “C’était assez compliqué de se mettre dedans à 8 heures du matin, car nous étions déjà à 4 heures du coup d’envoi. En se réveillant, ça va très vite. On se lève, on mange poulet-pâtes… C’est assez compliqué mais il faut s’organiser“.