Cheika : “Ashley-Cooper ? Je voulais lui donner l’opportunité de gagner la Bledisloe Cup”

Adam Ashley-Cooper

 

Dans le cadre d’une interview qu’il a accordé au Midi Olympique, Michael Cheika a tenu à s’expliquer sur sa décision de rappeler des joueurs évoluant en France et plus particulièrement Adam Ashley-Cooper pour disputer la Bledisloe Cup contre la Nouvelle-Zélande, lors du dernier Rugby Championship : « Nous avions appelé des exilés pour la Coupe du Monde, car nous savions que nous aurions assez de temps pour travailler avec eux et qu’ils seraient au point sur le plan physique. Le résultat fut positif. Mais cette année, quand je les ai appelés pour la Bledisloe Cup, il m’est apparu clair que nous n’avions pas eu assez de temps pour nous préparer avec eux, sauf avec Genia, qui lui, avait fait toute la préparation avec nous […] Mon idée était la suivante. Adam Ashley-Cooper a beaucoup donné pour les Wallabies, avec plus de cent sélections. Je voulais lui donner l’opportunité de gagner la Bledisloe Cup, à partir du moment où ce fut perdu, j’ai changé mon fusil d’épaule […] Je préfère travailler avec les joueurs qui sont au pays. Mais il faut nous comprendre, nous nous sentons sous la menace des grands clubs européens qui ont beaucoup d’argent. Il y a plus de cent joueurs australiens exilés en Europe. Si on en gardait la moitié chez nous, ça ferait plus de dix bons joueurs de plus par équipe de Super 18. Ça fait quand même une grande différence. Mais je n’appelle jamais un joueur contre son gré. Je rappelle toujours un joueur parce que je sais qu’il veut continuer à défendre les couleurs de son pays ».