Yves Appriou : « On est encore un peu jeunots. Ça m’inquiète un peu »