Laurent Ferrères : « Marco Tauleigne, on l’a vu, n’a finalement pas trop réussi à franchir »