Arnaud Carré : « Le premier quart d’heure me pose clairement question »