Laurent Marti : “Si on gagne, le droit à rêver continue, si on perd, c’est qu’on était encore plus juste que ce qu’on pouvait penser”

 

Interrogé par Sud-Ouest, le président de l’UBB, Laurent Marti, est revenu sur l’enjeu de la rencontre contre le Castres Olympique, ce samedi au Stade Chaban Delmas : « On voudrait nous reprocher de ne pas avoir été dans les 6 mais on arrive de nulle part, on s’est toujours construit avec des budgets et des masses salariales inférieurs aux autres. C’est un miracle qu’on ait terminé deux fois 7e, et pas l’inverse. On ne peut pas parler d’échec ! […] Si on gagne, le droit à rêver continue, si on perd, c’est qu’on était encore plus juste que ce qu’on pouvait penser ».