Mahamadou Diaby : “Le fait d’avoir un passé commun avec lui n’est pas ce qui a dicté son choix. Ça n’aurait pas été juste vis-à-vis des autres”

 

Interrogé dans les colonnes de Sud-Ouest, notre troisième ligne, Mahamadou Diaby, est revenu sur sa désignation comme capitaine pour le début de saison, par Christophe Urios, le nouveau manager de l’UBB : « C’est lui qui m’a lancé dans ce championnat. Sa confiance, on ne l’obtient que par ce qu’on montre au quotidien, par le travail, l’engagement… Le fait d’avoir un passé commun avec lui n’est pas ce qui a dicté son choix. Ça n’aurait pas été juste vis-à-vis des autres. Il a récompensé mon travail, tout simplement […] Il faut rassembler, c’est la chose la plus difficile quand on est capitaine. Quand tout le monde s’éparpille, il faut savoir trouver les mots justes. Mais le groupe est réceptif, ça facilite les choses ».

 

Il a reconnu ne pas avoir voulu trop déranger Jefferson Poirot, actuellement en équipe de France, pour lui demander des conseils : « Je le laisse un peu tranquille en ce moment car il a pas mal de boulot. Je suis fier de pouvoir le suppléer pendant son absence. On partage les mêmes ambitions pour l’équipe ».