L’entrainement du 20 avril 2015

Reprise de l’entrainement en ce lundi ensoleillé avec en ligne de mire le LOU samedi. Le groupe a la plupart du temps été découpé en deux, les arrières d’un côté, les avants de l’autre. On commence par un échauffement traditionnel, à base de passes et de courses. Il y eut aussi l’apparition d’un gros ballon rouge, mais il ne sera pas utilisé pour l’entrainement, uniquement pour défouler Berend Botha ou Joe Worsley. Paulin Riva, pour son anniversaire, était de la partie. Tout comme Marco Tauleigne.

 

 

Le groupe se sépare ensuite. Régis Sonnes prend les avants pour travailler les combinaisons de touches, au niveau offensif comme défensif. Louis-Benoit Madaule, annonceur de combinaisons, se fit d’ailleurs un malin plaisir à annoncer vraiment au dernier moment diverses tactiques, pour tester ses coéquipiers et leur appréhensions et compréhension des systèmes. Tout cela, dans la bonne humeur et la réussite.

 

 

De l’autre côté, Vincent Etcheto, tout juste revenu du marathon de Bordeaux et avec visiblement quelques crampes, insistait sur la précision des passes au niveau des arrières, dans une atmosphère tranquille et détendue.

 

 

Nouvel atelier ensuite, avec toujours un groupe scindé en deux. D’un côté Vincent Etcheto qui réalisé un atelier regroupé sur la ligne médiane, pour des passes courtes. De l’autre, Joe Worsley pour travailler le placage ainsi que la reprise en jeu du ballon qui suit. De l’application demandée par les coaches et une fois encore Louis-Benoit Madaule : “C’est important les gars, du sérieux !”. S’en est suivi un travail de touche avec Régis Sonnes, puis le développement du jeu ensuite.

 

 

Pendant ce temps, sur le terrain annexe, un retour à noter. Félix Le Bourhis reprit la course, chronométré par Ludovic Loustau.

 

 

Du côté des ‘retours’, Darly Domvo observait l’entrainement du banc de touche, en compagnie de Fonfon Miralles. Mais aussi Jayden Spense qui ne s’est pas entrainé. Pour avoir discuté quelques secondes tout se passe bien pour Darly qui n’a cela dit pas couru aujourd’hui, ne préférant pas. Il faut dire qu’il a le temps notre arrière, et que son retour ne sera que la saison prochaine, et en pleine forme !

 

 

Enfin, l’entrainement s’est ponctué par une opposition sur demi-terrain. A noter des pompes effectuées pendant chaque temps mort par Ulrich Beyers.