Jérôme Garcès : “Sans le carton jaune, le talonneur aurait eu pénalité retournée”

 

Interrogé dans les colonnes du Midi Olympique, le manager des arbitres, Jérôme Garcès, est revenu sur l’action qui a valu un carton jaune à notre ailier, Ben Lam, lors de la rencontre contre le Stade Français : “Sur ce cas précis, l’arbitre Pierre Brousset est en bonne application des consignes. Il y a une première faute du Bordelais sur une charge en l’air. L’arbitre juge que cette infraction entraîne une pénalité mais aussi un carton jaune. Ensuite, il y a le geste de chambrage du Parisien. Sans le carton jaune, le talonneur aurait eu pénalité retournée. Mais dans ce cas précis, il y a une hiérarchie des sanctions qui s’impose, comme dans tous les cas d’arbitrage. Le carton jaune est une sanction supérieure. Mais l’arbitre a tout de même mis un avertissement officiel au joueur, en lui signifiant qu’il avait vu son geste. Et qu’il ne voulait plus le voir“.