Christophe Urios : “Le Top 6 n’est pas une fin en soi, ce n’est pas notre rêve absolu. Mais pour être champion de France, il faut passer par le Top 6”

 

Interrogé au micro d’ARL, notre manager, Christophe Urios, est revenu sur les ambitions de l’UBB. Il y a le Top 6, mais il y a aussi plus que ça : “Le Top 6 n’est pas une fin en soi, ce n’est pas notre rêve absolu. Mais pour être champion de France, il faut passer par le Top 6. Ce n’est pas le foot. Il faut faire par pallier. Le premier, ça va être le Top 6. Ce serait déjà un exploit puisque Bordeaux ne l’a jamais fait. Il faut être prudent, avancer pas à pas. Il ne faut pas se cacher, on a de l’ambition, mais il y en a 8 ou 9 qui ont de l’ambition. Il y a deux championnats qui sont vraiment très distincts. Le premier nous amène à être dans le Top 6, le mieux placé. Ensuite on redémarre un autre championnat, qui est one shot. Tu gagnes, tu continues, tu perds c’est fini. Toutes les équipes rêvent d’être championne de France, mais avant de rêver d’être champion de France, même si c’est une lumière qui doit nous éclairer de temps en temps, le dur labeur de rentrer dans les 6, c’est tous les jours, toutes les semaines, tous les matchs. C’est ça qui est important“.