Vincent Moscato : “J’ai pris un bar à Bordeaux comme un gros con, place de la Victoire, un endroit à la mode. Ca s’appelait l’hôtel Vincent”

 

Interrogé dans les colonnes de Tampon, l’ancien talonneur du CABBG, Vincent Moscato, est revenu sur les mauvais investissement qu’il a pu faire lors de sa carrière : “J’ai pris un bar à Bordeaux comme un gros con, place de la Victoire, un endroit à la mode. Ca s’appelait l’hôtel Vincent. Les mecs m’ont dit : ‘Putain t’as un boulard’. Un pub, du sport, de la bière, et puis une frite à la sortie. ‘Hop, ça c’est pour ton salut, ça s’est pour le roi, la caisse c’est pour papa’. Moi, je voulais avoir mon bar, j’avais été élevé là-dedans, c’était ma culture. Mais être limonadier, ça ne s’invente pas. C’est souvent des Aveyronnais de père en fils, des mecs qui aiment ça. Moi une fois que je l’ai eu, j’avais plus du tout envie, j’allais pas faire barman toute ma vie. A un moment, les caprices tu les payes. J’ai rien géré du tout, j’étais un gitanasse, à la méridionale un peu, voilà. ‘Ne surtout pas confondre recettes et bénéfices’, ouais bien sûr ! C’était une belle connerie, une de plus“.