Jefferson Poirot : “En début de semaine, j’analyse le comportement de l’équipe et je réfléchis aux prises de parole qui vont nous faire du bien, qui va faire passer tel ou tel message”

 

Interrogé par l’Equipe, notre pilier gauche et capitaine, Jefferson Poirot, confie laisser beaucoup de place à son instinct dans sa gestion du capitanat : “Je marche quand même à l’instinct, mais je suis toujours en réflexion. Chaque début de semaine, je m’applique un principe. S’il faut être dans la tension, je passe devant, je m’en charge. J’ai bâti beaucoup de choses dans ma carrière là-dessus, c’est un de mes moteurs, donc je sais quoi dire ou quoi faire. En revanche, quand il faut utiliser ou appuyer sur d’autres vecteurs de motivation, je préfère laisser la place à des joueurs qui sont meilleurs que moi. En début de semaine, j’analyse le comportement de l’équipe et je réfléchis aux prises de parole qui vont nous faire du bien, qui va faire passer tel ou tel message. Mais, les discours je ne les prépare pas forcément“.

 

Il est aussi revenu sur sa gestion des prises de paroles dans la semaine : “J’ai pris les devants. Matthieu (Jalibert) est au relais, plus sur un plan technique parce qu’il n’était pas satisfait de l’entraînement de lundi. Mardi, j’ai repris le flambeau. Cette demi-finale, je l’attends depuis un moment. Je ressens ce besoin de prendre le truc“.