Laurent Marti : “Ce sont des joueurs que nous continuons à payer, pas en totalité mais en grande partie, pendant qu’ils jouent avec l’Argentine”

 

Interrogé par Sud-Ouest, le président de l’UBB, Laurent Marti, est revenu sur la situation des Argentins, Guido Petti et Santiago Cordero, qui reviennent d’une longue absence pour la tournée estivale et le Rugby Championship, avant de repartir pour celle de novembre et que le club compte bien utiliser en attendant, même si le sélectionneur argentin, Mario Ledesma, préfèrerait voir ses joueurs souffler : « Ça, ils le savaient. Quand ils viennent chercher un contrat en Top 14, ils connaissent le calendrier. Quand nous les avons fait signer, pour nous aussi c’était en connaissance de cause. La seule chose, c’est que le Covid a changé le calendrier. Nous, on a besoin de les faire jouer […] Mario Ledesma était le premier à appeler les clubs en France pour trouver des contrats à ses joueurs car il avait besoin qu’ils évoluent au plus haut niveau. Maintenant, il ne faut pas qu’il se plaigne qu’ils jouent. On ne peut pas avoir le beurre et l’argent du beurre dans le rugby pro, c’est impossible. D’autant plus que ce sont des joueurs que nous continuons à payer, pas en totalité mais en grande partie, pendant qu’ils jouent avec l’Argentine. Il faut aussi respecter les clubs ».