Vincent Moscato : “Je croise les doigts, je serais heureux qu’ils gagnent le Brennus”

 

Dans son émission sur les ondes de RMC, le Super Moscato Show, l’ancien talonneur du CABBG, Vincent Moscato, s’est confié sur les chances de l’UBB de gagner un titre après la prolongation de Christophe Urios : “C’est passé près, ils peuvent y croire. Après c’est comme au niveau international, il y a quand même Mike Tyson, c’est à dire les All Blacks, là c’est le Stade Toulousain, mais sur ce système de championnat, où quand tu finis premier ou second, tu peux aller directement en demi-finale, si tu prends Toulouse sur un match, puisque c’est des matchs éliminatoires. Sur une saison régulière, ils auraient pu en 2019, mais la plupart du temps, ça serait quand même le Stade Toulousain qui serait devant. Ils ont monté leur niveau, des joueurs comme Lucu et Jalibert, les deux meilleures charnières du championnat elles sont là avec Ntamack et Dupont. Ils sont tous en équipe de France. C’est très bon derrière, devant c’est plutôt pas mal. Ils jouent très bien et lui c’est l’homme de la situation. Il a gagné avec Castres alors qu’il était loin d’avoir le matériel qu’il a à Bordeaux, l’affluence, le public derrière. A Castres le public est chaud, mais ce n’est pas le même rouleau compresseur au niveau du public, au niveau du stade, des structures. Sur le terrain, ce n’est pas du tout les mêmes joueurs même s’ils avaient des joueurs incroyables comme Rory Kockott. C’est un drôle de mec qui nous surprend au fil du temps. Médiatiquement, il est très bien, ça file un coup d’éclairage particulier. Il a un tempérament qui est très bon pour le rugby. Il est aussi très bon en tant qu’entraineur. Je croise les doigts, je serais heureux qu’ils gagnent le Brennus”.