Ortiz : “Les clubs de Pro D2 ne sont pas toujours chauds pour accueillir nos espoirs”

David Ortiz

 

Cette saison, outre Lucas Méret et Jean-Blaise Lespinasse prêté à Bayonne en Top 14, l’UBB a aussi prêté deux de ses jeunes espoirs en Pro D2, Thierry Paiva à Carcassonne et Paulin Riva au SA XV. C’est une bonne solution pour leur permettre d’acquérir temps de jeu et expérience, mais comme l’explique David Ortiz, directeur du centre de formation de l’UBB et manager des espoirs, dans les colonnes du magazine mensuel du Midi Olympique, ce n’est pas si facile que cela de trouver des clubs pour les accueillir : « Ce n’est pas facile. Les clubs de Pro D2 ne sont pas toujours chauds pour accueillir nos espoirs. Certains expliquent qu’ils n’ont pas les moyens de prendre un énième contrat espoir. D’autres expliquent que le prêt sur un an ne leur est pas bénéfique sur le plan sportif car si le joueur explose vraiment, il reviendra tout de suite vers son club d’origine. Les clubs de Pro D2 ne veulent pas se projeter simplement sur une saison. Je trouve ça dommage car cette solution me semblait un bon compromis ».