Ntamack : “3 essais par match ou un peu plus, c’est bien mais, finalement, ce n’est pas assez”

Emile Ntamack

 

Dans les colonnes de Sud-Ouest, Emile Ntamack, revient sur la progression de l’équipe dans le jeu offensif (1,75 essais par match sur les 8 premières journées) : « Tant mieux si la partie offensive est efficace. Mais nous ne sommes pas les seuls à prendre confiance et à monter en puissance. Toutes les équipes commencent à tirer leur épingle du jeu ». Pour lui on peut y voir un effet Champions Cup : « Ça crée une atmosphère différente, c’est un retour au jeu plus primaire où il n’y a pas la peur de mal faire. On est là pour jouer au rugby, sans se poser de question. C’est un déclic sur la façon d’animer, de continuer à être constructif, dont on se sert forcément pour le retour au Top 14, même s’il faut l’adapter aux conditions du championnat et aux adversaires […] Trois essais par match ou un peu plus, c’est bien mais pour moi, finalement, ce n’est pas assez. Ça nous permet de gagner des matchs mais des fois, de façon difficile. Soit nous devons en marquer plus, soit nous devons en encaisser moins. Il y a toujours du travail à faire dans la recherche de l’efficacité […] On veut continuer à produire, mettre du rythme, ça fait partie de notre ADN. On a des garçons qui aiment jouer, déplacer le ballon… On s’en sert comme arme avec plus ou moins de succès ».