Stéphan Pomarède : « Il y a peut-être un peu plus de possibilités derrière »