Jean-Baptiste Dubié : “Ma tête m’a dit de le plaquer, mon corps m’a dit de ne pas le faire. Et au bout de dix minutes, j’étais sorti, une épaule fracassée…”

 

Dans les colonnes de l’Equipe, notre trois-quart centre, Jean-Baptiste Dubié, est revenu sur sa première rencontre avec Semi Radradra, la saison dernière, lorsque ce dernier était encore joueur de Toulon : « Une telle capacité à accélérer, à monopoliser plusieurs adversaires et à créer des décalages, c’est fou […] À la deuxième minute, sur le premier lancement, j’étais porteur de balle, il m’a ciblé, j’ai pris le bulldozer dans le buffet. Sur la deuxième action, il était attaquant, il est arrivé comme un V2. Ma tête m’a dit de le plaquer, mon corps m’a dit de ne pas le faire. Et au bout de dix minutes, j’étais sorti, une épaule fracassée… ».