Jean Trillo : “L’échec est à la base de la réussite. C’est le meilleur moteur pour rebondir”

 

Jean Trillo, champion de France en 1969 sous le maillot du CABBG, est revenu pour Sud-Ouest, sur l’échec qu’ils ont subi en finale deux ans auparavant, en 1967 : “L’échec de 67 a été dur car on était à Bordeaux, on avait tous les éléments pour réussir et on a échoué. On a su se transcender pour atteindre et gagner la finale deux ans plus tard. Le club a su nous conditionner pour refuser la défaite. Il y a aussi eu une forme d’orgueil. Les Toulousains étaient plus bourgeois, ça nous énervait un peu avec notre culture populaire (rires). Les motivations étaient de cet ordre. Tout est possible pour chacun. Dans le sport de haut niveau, ce qui fait la différence, c’est celui qui ne se plaint pas de ce qui lui manque mais qui fait avec ce qu’il a. Au lieu d’aller chercher les raisons de l’échec à l’extérieur, il va les chercher au fond de lui-même et c’est pour cela qu’il progresse. L’échec est à la base de la réussite. C’est le meilleur moteur pour rebondir“.