Thierry Paiva : « On ne lâche jamais avec Jean-Baptiste Poux. Il vit mêlée, il dort mêlée. Chaque jour il nous envoie des messages pour des mêlées »