Christophe Urios : « Sur les 10 premières minutes, on est battu par cette équipe d’Édimbourg en termes d’intensité, de vitesse »