Jean-Baptiste Dubié : « Il y a un gros gros gros travail à faire sur les rucks »