Laurent Marti : « Ce sont des garçons que l’on connaît bien, que l’on suit, qui nous intéressent beaucoup »