Christophe Urios : “Quand Jean-Michel, le cuistot du restaurant de l’UBB, va nous voir débarquer, il va trembler, con”

 

Interrogé par le Midi Olympique, Christophe Urios est revenu sur le recrutement de Ben Tameifuna en provenance du Racing 92. Il révèle que le club n’était pas à la recherche d’un pilier droit initialement mais que le club a plutôt fait preuve d’opportunisme en le signant :

 

Effectivement, on ne cherchait pas car nous étions complets au poste, avec quatre piliers droits. En même temps, on perdait Peni Ravai à gauche, donc il nous fallait un pilier. Ben peut jouer à gauche, ainsi que Lekso Kaulashvili et Zakaria El Fakir. On a eu cette opportunité avec Ben, que j’avais déjà rencontré deux ans auparavant à Castres. Ce n’était pas passé loin de se faire… J’ai été assez surpris de le voir sur le marché et les choses sont allées très vite. Je le connaissais, il savait comment on travaillait et il avait envie d’une nouvelle aventure. […] On s’entendra bien ! Le seul truc, c’est que quand Jean-Michel, le cuistot du restaurant de l’UBB, va nous voir débarquer, il va trembler, con !