Régis Sonnes : “Le couloir du stade Chaban-Delmas est très long et ça permet de gagner du temps”

 

Interrogé par Le Figaro, l’entraîneur des avants du Stade Toulousain, Régis Sonnes, est revenu sur la décision prise par le staff toulousain de rester sur la pelouse du Stade Chaban Delmas pour la mi-temps de la rencontre contre l’UBB : “A priori, c’est une tradition pour Toulouse. Le couloir du stade Chaban-Delmas est très long et ça permet de gagner du temps. Et, en plus, c’était bien à ce moment-là. Même si on n’avait pas grand-chose à dire… Franchement, il n’y avait pas grand-chose à expliquer ! On a seulement insisté sur deux ou trois points et on a essayé de responsabiliser au maximum les joueurs pour qu’eux-mêmes se prennent en charge. Il y a eu une prise de conscience de l’équipe et ils ont réussi, ensuite, à se remettre sur de bons rails. Les leaders de l’équipe ont fait leur job. Et c’est bien, parce que c’est justement dans ces moments-là qu’ils prennent le leadership […] Parler, c’est une chose, mais après, il faut agir. Effectivement, du coaching a été fait très rapidement. Du coaching fort, sur des joueurs importants pour nous“.