Laurent Marti : « Depuis deux ans, j’estimais qu’on avait perdu en qualité et qu’il fallait reconstituer un effectif d’un certain niveau »