Laurent Marti : “Depuis deux ans, j’estimais qu’on avait perdu en qualité et qu’il fallait reconstituer un effectif d’un certain niveau”

 

Interrogé dans les colonnes du Midi Olympique, le président de l’UBB, Laurent Marti, est revenu sur les raisons qui ont poussé le club à terminer la saison avec un déficit important qu’il va combler : “Ce déficit était prévu. Il était sous contrôle. Ce déficit, il est assumé. Il faut savoir d’où il vient. Simplement, après des années de Top 14 sans aucun souci financier, j’ai pris une décision en 2018. Dans un Top 14, qu’on pourrait appeler le CAC 14 tellement il devient riche, j’ai pris la décision d’investir dans la masse salariale pour ne pas rater le train. Dans le même temps, il y a eu moins de public, il n’y a plus eu la Champions Cup. Je savais qu’il aurait fallu une saison miraculeuse sportivement pour équilibrer nos comptes. Ce déficit correspond au genre d’investissement qu’on doit faire pour franchir un palier. Depuis deux ans, j’estimais qu’on avait perdu en qualité et qu’il fallait reconstituer un effectif d’un certain niveau“.