Laurent Marti : “Contre La Rochelle c’est l’humiliation. On la voyait venir, on a essayé toute la semaine de réveiller les troupes”

 

Invité des studios de France Bleu Gironde, pour l’émission La Mêlée du Lundi, le président de l’UBB, Laurent Marti, est revenu sur les difficultés qu’il a eu à vivre la fin de saison de son club : « J’ai excessivement mal vécu la fin de saison. En plus contre le Stade Toulousain, en plus il fallait assumer l’aurevoir. C’est toujours le moment où j’adresse un petit mot au public et aux partenaires. J’ai eu beaucoup de mal. Jamais en 12 ans de présidence, je n’avais eu un tel ressenti. Pour moi c’était la déception de trop. A la mi-temps, on y croit. Comment cette équipe, à deux journées de la fin, est capable de mettre 36 points, 5 essais, au Stade Toulousain, qui au niveau de la composition n’était pas venu en fainéants et s’écrouler en seconde mi-temps. Il y a aussi eu un problème de préparation physique. Je crois que c’est aussi pour ça que l’on s’est autant écrouler en seconde mi-temps. Contre La Rochelle c’est l’humiliation. On la voyait venir, on a essayé toute la semaine de réveiller les troupes en leur disant : ‘Attention, il pourrait nous arriver un grand malheur’. Pareil, on fait une mi-temps où on rivalise complètement avec La Rochelle, on tient mieux le ballon qu’eux, on se fait 200 passes, ils s’en font 120. En seconde mi-temps, tout d’un coup, les ballons tombent et ça fait essai à chaque fois ».