Christophe Urios : “Si le petit Hulleu voulait quitter Grenoble, c’est qu’il ne s’y retrouvait pas trop”

Christophe Urios a réagi, dans le Midi Olympique, aux propos du président de Grenoble qui avait déclaré que le transfert de Nathanaël Hulleu avait été conclu de manière illégale :

 

Je suppose qu’il a réagi sur le coup de la déception. Je peux comprendre cela, quand tu perds un très bon jeune… Mais nous n’avons pas réagi de cette façon quand nous avons perdu le petit Baptiste Germain, qui va à Toulouse… C’est comme ça. Si le petit Hulleu voulait quitter Grenoble, c’est qu’il ne s’y retrouvait pas trop et je pense aussi que les propos du président sont truffés d’erreurs. Voilà… Je vois aussi que j’ai pas mal de problèmes avec Grenoble, depuis ce titre en 1993 ! J’ai l’impression qu’ils me tombent tous sur la gueule… L’année dernière avec Castres, nous avions gagné là-bas et on nous avait traités de voleurs… Pour en revenir à la question, je pense que c’est sur le coup de la déception.