Jefferson Poirot : “Il n’y avait pas de rugby, on a eu un peu l’impression de travailler dans le vide”

 

Interrogé par ARL, notre pilier gauche, Jefferson Poirot, est revenu sur cette période particulière qu’a été le confinement : “La petite différence, c’est lorsqu’on est blessé, il y a un championnat qui continue. On a des images de rugby. On garde un ressenti. Là, il n’y avait pas de rugby, on a eu un peu l’impression de travailler dans le vide. On a gardé longtemps l’espoir que le championnat reprendrait. On y croyait dur comme fer. Le lundi on se disait, ça va repartir. Le mardi, peut être pas et ça, jusqu’à l’officialisation de l’arrêt des championnats par le gouvernement. Mais cela nous a fait gagner beaucoup de temps pour cette reprise“.