Semi Radradra : “Ici, tu joues tous les weekends et presque pendant un an. Il faut, au corps, une phase d’adaptation. Les périodes de récupération sont très courtes”

 

Interrogé dans les colonnes du Midi Olympique, notre trois-quarts centre fidjien, Semi Radradra, est revenu sur ce qui l’a le plus surpris depuis son arrivée en Top 14 : “Les cadences, avec la répétition des matchs et le manque de plages de récupération. À XIII en Australie, sur une année, vous n’avez au maximum que 26 matchs à jouer en comptant les demi-finales et finale. Ici, tu joues tous les weekends et presque pendant un an. Il faut, au corps, une phase d’adaptation. Les périodes de récupération sont très courtes. À VII, tu voyages beaucoup mais la saison ne dure aussi que six mois. Il y a dans ces deux disciplines une véritable intersaison où tu te reposes et, ensuite, tu te prépares. À XV, en Europe, tu rentres de vacances et quinze jours après, c’est déjà la compétition. Ce n’est pas une critique, mais un constat. En NRL (championnat australien de rugby à XIII, N.D.L.R.), les matchs sont beaucoup plus intenses“.