Philippe Barbe : “Le groupe est quand même fait avec de la formation qui sort du centre”

 

Invité des studios de France Bleu Gironde, pour participer à l’émission La Mêlée du Lundi, le vice-président de la Ligue régionale de Nouvelle-Aquitaine, Philippe Barbe, est revenu sur l’importace du Stade Chaban Delmas pour l’UBB : « Le plus de l’UBB, c’est quand même le Stade Chaban Delmas. C’est un grand stade de rugby, 30000 places, c’est énorme, il n’y a pas de comparaison. Le fait d’aller au Matmut, pour passer à 44000, une fois par an, c’est difficile à remplir. Malgré les défauts de structures annexes, Laurent a expliqué qu’il y avait des choses qui avaient évolué, c’est très bien, on en profite chaque fois. C’est un des vecteurs du club de l’avoir ancré à Chaban. Je pense que c’est quelque chose d’essentiel. Ça correspond à l’image qu’a crée Laurent sur une affaire qu’il a pris à bras le corps. Ça me paraît important de continuer parce qu’on est sur le chemin qui va mener à la réussite. Peut-être que le chemin paraît un peu long, mais il est encore jeune et avec des jambes solides donc il va tenir encore un moment. Même si on voit essentiellement les Fidjiens, les Tongiens… la réalité elle est tout autre avec 25 joueurs sortis du centre de formation. Le groupe est quand même fait avec de la formation qui sort du centre, qui est locale, qui a été recherchée, c’est quelque chose d’important. C’est un club solide, peut-être pas financièrement. Il y a des présidents qui l’ont précédé à Bègles, qui auraient pu dire que la recherche de partenariats, c’est compliqué dès que l’on touche le vin et le bois. On n’est pas dans une structure industrielle, on est dans une structure très tertiaire autour de Bordeaux. C’est assez compliqué. Je comprends la position de Laurent qui est obligé de s’investir personnellement là-dedans ».