Laurent Marti : “Même s’il n’avait pas été champion de France, on aurait essayé de le recruter quand même”

photo Icon Sport

 

Interrogé au micro de France Bleu Gironde, le président de l’UBB, Laurent Marti, est revenu sur les raisons qui l’ont poussé à recruter, Christophe Urios, comme manager pour la saison prochaine : « Même s’il n’avait pas été champion de France, on aurait essayé de le recruter quand même. Ça fait un petit moment que j’ai compris, que si on veut vraiment franchir un palier, il y a beaucoup de rigueur et de travail. Sinon, on peut dire tout ce que l’on veut, ça ne marche pas. C’est ça qui m’avait poussé à choisir Rory Teague parce que je voyais qu’il avait des compétences rugbystiques, mais qu’en même temps, il était capable d’amener cette rigueur et ce travail. Quand Christophe Urios a annoncé qu’il ne resterait pas à Castres, je pensais d’abord qu’il partirait en équipe de France et j’avais signé deux ans de plus avec Rory Teague. Je pensais que Rory en améliorant certains points pouvait être l’homme de la situation. La décision d’arrêter avec Rory, je l’ai prise en 24h parce que à un moment donné j’ai dit stop. Au moment où j’ai pris cette décision, je ne sais pas avec qui on va finir la saison et encore moins avec qui on va démarrer la prochaine. Il se trouve que le jour de l’annonce officielle du départ de Rory Teague, j’ai été mis en contact avec Christophe Urios et que ça s’est passé comme on l’a raconté. On s’est vu le mercredi à Toulouse, le dimanche à Bègles, on s’est tapé dans la main et c’était parti ».