Laurent Marti : “J’aimerais qu’on arrive à créer un club de chefs d’entreprise installés à Bordeaux, qui aiment le rugby, qui ont envie de mettre la main à la poche”

 

Interrogé dans les colonnes de Sud-Ouest, le président de l’UBB, Laurent Marti, est revenu sur l’actionnariat qu’il aimerait mettre en place à l’UBB pour les années futures : “On ne va pas se faire Hara-Kiri ! On oublie trop souvent de dire que l’UBB est installée dans le Top 14. Un chiffre me plaît. On va entamer notre 9e saison de Top 14. On n’est que huit dans cette situation. On a un club milieu de tableau : 550 partenaires, l’UBB Grand Crus, la formation, le centre d’entraînement, le public. Dans certaines villes, il y a un très gros effort des collectivités, mais la Mairie de Bordeaux nous aide tout de même beaucoup. Je pense par contre qu’on est en retard sur la Métropole. Mais il ne faut pas tout attendre des collectivités publiques. Ce qui nous manque, ce sont des gros partenaires, même si on a la chance d’avoir Arkéa et UBB Grand Crus, certains acteurs qui jouent le jeu comme Cdiscount ou la Bourse de l’Immobilier. La répartition de l’actionnariat est très bien parce que je suis convaincu que plusieurs actionnaires, ce sont plusieurs mecs qui se creusent la tête pour trouver d’autres partenaires. J’aimerais qu’on arrive à créer un club de chefs d’entreprise installés à Bordeaux, qui aiment le rugby, qui ont envie de mettre la main à la poche. Mais je ne suis pas sûr d’y arriver“.