Santiago Cordero : « C’est une grande joie de pouvoir retrouver tout le monde après un an et demi »